Légal mais pas moral

Les différentes réformes du pouvoir libéral mises en place par les gouvernements successifs de droite et socialistes – LOLF, RGPP, LRU, LRU (Fioraso) – conduisent à corrompre l’esprit et les missions de service public d’enseignement et de recherche. Ces réformes permettent l’attribution de primes individuelles pour les exécutants que sont les présidents d’université, les vice-présidents et quelques administratifs privilégiés chargés de la mise en oeuvre de cette politique qui conduit à la remise en cause de nos missions et moyens alloués pour le fonctionnement du service public d’enseignement et de recherche. Tout cela jette le discrédit sur les salariés de la fonction publique alors qu’une grande part de ceux-ci est aujourd’hui précarisée, sous payée et déconsidérée, broyée dans les logiques inhérentes au « New Public Managment » où la performance et la mise en concurrence généralisée sont devenues l’objectif et la règle.

Le 7 mars, 14h30 Place du Théâtre à Caen, répondons massivement à l’appel national des organisations syndicales, mobilisons-nous pour défendre :
– nos salaires,
– le statut de la fonction publique et le statut des fonctionnaires,
– le dégel des postes pour raisons budgétaires,
– de meilleures conditions d’enseignement et de recherche dans les universités

Télécharger le tract au format pdf

tract-7-mars